Education environnementale et gestion intégrée des ressources en eau : cas de la région de Waza Logone, Cameroun

La région de Waza Logone couvre environ 8000 km² et fait partie intégrante du Bassin du Lac Tchad. Elle est délimitée à l'Est par le fleuve Logone et ses bourrelets de beige, au Sud par le grand cordon dunaire Limani-Yagoua, à l'Ouest par la frontière avec le Nigeria et au Nord par l'El Beid, cours d'eau servant de vidange des eaux de la plaine vers le Lac Tchad Elle compte 3 parcs nationaux dont l’un a été érigé en réserve de biosphère par l’UNESCO. On y estime les têtes de bovins à 1 million. Les poissons frais collectés chaque année avoisinent les 15.000 tonnes. Elle est également un grenier de la sous région du Bassin du Lac Tchad au regard du tonnage de la production des céréales (mil, riz, arachides, etc.) exportés vers les pays voisins.

Cette région est sujette à de nombreux problèmes environnementaux parmi lesquels (1)-la diminution drastique des ressources halieutiques ainsi que la disparition de certaines espèces clés en raison de l’usage des techniques de pêche non réglementaires et inappropriées, (2)-la baisse de la fertilité des sols et des menaces sur la santé humaine à cause de la pollution des eaux et du sol, par les pesticides chimiques émises par les sociétés industrielles situées en amont de la région de Waza Logone. De plus, le bassin hydrographique du Logone étant partagé avec les pays voisins, il se pose un problème de partage des ressources en eau, très souvent à l’origine des conflits entre les utilisateurs à éduquer.